L'Eco-Conception Logicielle

Un développement logiciel durable s’appuie sur les trois piliers sur les 3 piliers du développement durable :

  • Préservation de le l’environnement : Le logiciel doit maîtriser son impact en terme de préservation des matières premières. Comme nous l’avons vu, cet impact est indirectement issu de la demande croissante en matériel électronique. Le logiciel doit lors de son utilisation limiter son empreinte environnementale : consommation d’énergie et de ressources durant en phase d’utilisation, émissions d’onde… Et enfin le logiciel doit minimiser son impact lors de sa fin de vie et le déchet qu’il occasionne par le renouvellement prématuré des matériels.
  • Equité sociale : Le développement durable doit prendre en compte l’aspect social, c'est-à-dire ne pas introduire d’inégalité. Pour le développement logiciel, l’inégalité principale est la sous-traitance du développement dans des pays où les droits de travail ne sont pas corrects (offshoring). Il existe aussi un impact indirect, toujours par rapport au matériel : le logiciel utilise du matériel qui est en quasi-totalité fabriqué en Asie. Les problématiques sociales que cela implique sont nombreuses. On notera également l’équitabilité de l’accès à l’information pour tous à travers les principes d’accessibilité que l’on retrouve aujourd’hui sur le web (label accessiweb).
  • L’efficacité économique : le modèle économique du développement logiciel doit être efficace, c'est-à-dire que s’il est basé sur des hypothèses qui ne sont pas viables économiquement, il ne sera pas durable. Editeurs, intégrateurs, distributeurs, consommateurs doivent trouver un équilibre économique sain et durable.

L’éco-conception s’appuie sur des bonnes pratiques et des green patterns permettant d’atteindre ses objectifs.

.. la suite